L’association Terre de Milpa a été créée en mars 2020 par 6 femmes lyonnaises voulant donner vie à ce projet.

Les statuts de l’association intègrent la sociocratie comme mode de gouvernance et de prise de décisions.

Accéder aux statuts de l’association Terre de Milpa

Olivia de Roubin

46 ans – Ingénieure en Géotechnique Génie Civil de formation initiale et interpellée depuis de nombreuses années par le devenir de notre planète, j’ai fait un mastère spécialisé à l’INSA de Lyon dans le domaine du développement durable en 2014. En 2016 j’ai commencé à penser au projet « Terre de Milpa » après avoir suivi la formation en ligne « concevoir une oasis » des Colibris. J’ai décidé d’y croire vraiment en novembre 2019 et j’ai rassemblé autour de moi cinq femmes pour le porter en créant l’association le 31 mars 2020.

Hind Nait Barka

28 ans – Je suis paysagiste conceptrice et également titulaire d’un BTSA Aménagements paysagers. Ayant grandi à Casablanca, Dijon et Lyon, j’ai suivi mes études supérieures dans le sud de la France et je suis de retour à Lyon après une expérience de 3 ans en tant que paysagiste indépendante en Corse. J’ai eu l’occasion de participer à des projets en lien avec la permaculture (design de 2 lieux en Haute-Corse), et de façon plus personnelle, j’ai participé à la remise en culture de jardins familiaux utilisant des techniques biodynamiques dans un village corse de moyenne montagne.

Aujourd’hui de retour sur le continent dans un nouvel emploi à la métropole de Lyon au sein du service Patrimoine végétal, je contribue à la valorisation de la nature en ville sur le territoire du grand Lyon. Depuis mon retour en ville, le contact avec la terre me manque, et ce projet, alliant permaculture, insertion des femmes et bienveillance me touche particulièrement. J’ai donc décidé d’intégrer l’association Terre de Milpa pour apporter tout mon soutien à cette démarche!

Claudine Gadoulet

J’ai 60 ans. Je travaille à la Métropole de Lyon, en tant que chargée de projets transversaux dans la filière administrative. J’ai en charge l’organisation et le suivi du classement des documents de ma direction (Patrimoine végétal), la gestion de la photothèque, la veille sur les relevés de décisions, le pilotage des dossiers de renouvellement labels éco-jardin et jardin remarquable, et la formation des nouveaux agents à l’usage des outils numériques administratifs.

Passionnée par la nature, l’écologie, la randonnée. Je connais et apprécie beaucoup Olivia pour son énergie, son enthousiasme et ses qualités humaines, et ce, depuis 2014 lorsqu’elle a fait un stage au parc de Parilly dans le cadre de son mastère. J’ai eu envie de participer à l’aventure de la fondation de Terre de Milpa car j’aime les aventures collectives et sais la nécessité d’œuvrer pour notre planète.

Géraldine Coudreuse

Actuellement rédactrice technique dans une PME de travaux publics, à 46 ans, je souhaite changer d’activité(s) et donner plus de sens à l’énergie que je déploie pour gagner ma vie et élever mes deux filles. Le projet d’Olivia rejoint complètement mes aspirations : produire notre nourriture dans le respect de la Terre et des êtres humains qui la cultivent. Petite-fille d’agriculteurs, fille de retraités-jardiniers…baignée par cette culture du travail de la terre, j’ai envie de participer à la création et à la vie de notre nouvelle association !

Diplômée d’une école de commerce, depuis 25 ans en activité dans des PME (commercial / communication / contrôle de gestion / compilation d’informations…), je me sens prête pour cette nouvelle aventure et faire un bout de chemin avec notre belle équipe, riche de jolies personnes comme Olivia, Claudine, Anne-Gaël, Nathalie et Hind.

Anne-Gaël Erard (par Olivia)

C’est la première personne qui a dit « oui » quand je lui ai présenté mon projet, avec un enthousiasme qui m’a touchée et m’a donné de l’énergie pour y croire et m’y investir. Nous nous sommes connues au sein d’une association portant une école à pédagogie nouvelle où nous étions toutes les deux membres du bureau. Anne-Gaël a amené la sociocratie dans l’organisation et la gouvernance de l’association. J’ai beaucoup appris à son contact, en particulier qu’il est possible de travailler collectivement différemment ; des modes de communication respectueux des êtres humains (elle est formatrice en communication non violente, parmi les nombreuses cordes à son arc) et des organisations efficaces existent et fonctionnent.

Nathalie Thomas

Juriste d’entreprise pendant 10 ans et passionnée depuis toujours par les questions environnementales, je me suis reconvertie en 2014 après un mastère en Management de l’Environnement et de l’Eco-Efficacité Energétique à l’INSA de Lyon. Je suis aujourd’hui cheffe de projets européens dans une collectivité territoriale et travaille sur des projets liés à l’environnement et la transition écologique. Persuadée que nous devons changer notre modèle de production agricole et notre lien aux autres et à la Terre, le projet de « Terre de Milpa » est pour moi une manière d’avancer collectivement vers une société plus résiliente.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :